couple smiling looking at something pink background
Diagnostic et premiers soins

Autodiagnostics - la future révolution des soins de santé

La technologie révolutionne les soins de santé des particuliers et continuera à le faire avec une précision croissante et une surveillance plus intelligente. En savoir plus.

Les progrès technologiques et le rôle croissant des applications numériques sont en train de changer le fonctionnement de la société. Avec des implications et des opportunités pour toutes les industries, en particulier celle des soins de santé. Néanmoins, l’industrie des soins de santé est loin d’être entièrement numérique et bien qu’un énorme marché soit à exploiter, il manque encore une vraie valeur ajoutée pour les patients.

Dans quelle mesure la promotion de l’autodiagnostic et de l’autosurveillance passe-t-elle par le numérique ?

La croissance d’appareils de surveillance accessibles et intelligents et la pénétration des smartphones ont entraîné une augmentation de l’autosurveillance par des applications simples de biométrie ou d’aptitude. Plus ces applications vont devenir intelligentes et précises, plus les opportunités vont se développer dans les soins de santé, par exemple étendre l’autosurveillance de la tension artérielle, de la glycémie et du rythme cardiaque, pour ne citer que quelques paramètres.

Avantages des autodiagnostics

La technologie portable permet de collecter un flux continu de données personnelles sans effort de la part du consommateur. Ceci a entraîné un intérêt accru parmi les consommateurs au sujet de leurs données personnelles et de l’impact sur leur santé actuelle et future. 46 % des gens qui ont suivi leur santé disent que cela a modifié leur approche globale sur la manière de préserver leur santé ou celle d’une personne qu’ils soignent. (« Pew Internet & American Life Project, « Tracking for Health », 2013 »). Le sondage Attitudes des consommateurs envers les technologies des soins de santé (Consumer Attitudes Toward Health Care Technology) montre que 25 % des répondants utilisaient des sites Internet ou des technologies d’information sur la santé aussi souvent qu’ils n’allaient chez leur médecin. Environ le même nombre disaient qu’ils le faisaient à la place de visites chez le médecin.

  • 65 % des patients allemands recherchent leurs symptômes sur Google pour vérifier les diagnostics des médecins (« Zweitmeinungsverfahren aus Patientensicht », étude par les Cliniques Asklepiosk, 2015 ; http://www.presseportal.de/pm/65048/2891494).
  • 17 % admettent qu’ils essaient de se diagnostiquer eux- même pour éviter d’aller chez le médecin (Gesundheitsstudie 2012, MSL)
Tout en fournissant de la documentation précise pour informer les consommateurs sur leur santé, l’autosurveillance peut aider à détecter des symptômes et des signes à un stade précoce.

Les possibilités offertes par les autodiagnostics

Une mère et sa fille se tiennent debout dans un champ, souriant l’une à l’autre. La fille a passé un bras autour des épaules de sa mère qui tient un téléphone en main.
  • Personnalisation du traitement : avec l’accès à des données personnelles continues, les médecins peuvent examiner de plus près l’historique de santé de leurs patients. 
  • Détection plus précoce des maladies ainsi qu’une prévention plus efficace des affections : ceci est particulièrement pertinent pour détecter des tueurs cachés tels que l’hypertension artérielle ou le diabète critique, car les appareils d’autosurveillance peuvent mesurer la température, la glycémie, la tension artérielle ou d’autres données basiques. Ceci a des implications pour la médecine prédictive et préventive. Les technologies portables et mobiles utilisent des capteurs innovants qui offrent aux consommateurs un ensemble d’informations supplémentaires et les encouragent à faire des choix de vie plus sains. La technologie peut jouer le rôle de source de coach motivation/personnel. Ces capteurs facilitent la prévention et la détection.
  • Étendre l’infrastructure de la santé : une société vieillissante et des zones urbaines de plus en plus peuplées ont mis la pression sur le nombre de médecins, à la fois en ville et en région rurales. La technologie permet de fournir des mécanismes de soins de santé même là où l’infrastructure médicale fait défaut. L’autodiagnostic peut permettre de combler ces lacunes. 

Limites des autodiagnostics

Si la technologie offre indéniablement un apport riche en termes de données, la confiance reste essentielle dans les soins de santé. Aucune technologie ne peut remplacer l’expérience d’un médecin ou de recevoir un traitement local. 

De plus les autodiagnostics fournissent des données mais jamais des connaissances. Pour arriver à une véritable compréhension de la santé du patient, les données doivent être analysées et interprétées.

Conséquences des autodiagnostics pour les soins de santé

L’autodiagnostic représente un changement de paradigme dans les soins de santé puisqu’il permet aux patients de jouer un rôle plus important dans la relation patient-médecin. Ce qui a entraîné des réticences pour l’intégration de ces outils dans les processus de soins de santé. Plutôt que fermer son esprit à la perspective de changement, l’industrie des soins de santé doit chercher les moyens d’intégrer la technologie pour accroître les possibilités qui pourraient se développer. La technologie peut par exemple soulager les professionnels médicaux de tests et surveillance chronophages, libérant ainsi du temps pour des soins plus ciblés.

Résumé

L’autodiagnostic doit se baser sur une technologie fiable et haut de gamme afin d’apporter des résultats et des données dignes de confiance. S’ils ne vont pas, et ne devraient pas, remplacer les compétences d’un médecin, ils peuvent jouer un rôle dans la surveillance à domicile en détectant des maladies à un stade plus précoce, favorisant de cette façon la médecine préventive et prédictive. La technologie ne peut pas remplacer un traitement mais peut aider à apporter le bon traitement aux bons patients. 

La visualisation des données joue un rôle important pour aider les utilisateurs à prendre des décisions plus éclairées, mais les données doivent toujours être analysées afin de fournir des informations utiles.