white background
L'aspect scientifique

La conformité. C’est Compliqué.

La simplicité est au cœur des solutions HARTMANN. Par exemple, nous savons qu'il est possible de réduire certaines infections jusqu'à 40% grâce à des pratiques appropriées en matière d'hygiène des mains. Mais si c'est tellement "simple" , pourquoi est-ce si difficile?

Gérer l’hygiène

Handwashing procedure with soap
Selon les American Centers for Disease Control and Prevention (CDC), il pourrait être nécessaire que les prestataires de soins de santé se nettoient les mains jusqu'à 100 fois, par période de travail de 12 heures, en fonction du nombre de patients et de l'intensité des soins.

Cependant, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), constate que la plupart des taux de conformité sont "fréquemment bien en deçà des 40 pourcent” . Cela s'explique souvent par divers obstacles environnementaux dont les contraintes de temps, le manque de ressources (davantage dans les pays en développement) ainsi que la faisabilité du flux des tâches que certains experts appellent une approche "taille unique" de l’hygiène des mains.

Dans le monde entier, les cliniciens, les infirmières et les professionnels de la santé se battent pour le même combat, avec les deux mains, mais cela ne fonctionne pas. Comment se fait-il qu'une solution "simple" peut être si difficile, à un moment où nous en avons besoin plus que jamais ?

La naissance d’une solution simple

Ignaz Semmelweis, pioneer of hand hygiene, discovered that the act of hand washing saved the lives of mothers after childbirth
Ignaz Semmelweis

“L’année 1847 a été un tournant pour l'hygiène des mains", a dit Dr. Gian Carlo Sciuchetti, directeur général de BODE Chemie GmbH et de son BODE SCIENCE CENTER, Centre Scientifique d’Excellence de HARTMANN. "Cette année-là, le physicien Ignaz Semmelweis a découvert que l’action de se laver les mains avait sauvé la vie de mères après l’accouchement. C’est cela qui a été le point de départ de la compréhension de la façon d'arrêter la propagation des infections”.

Mais presque 170 ans plus tard, la médecine fait face à un défi beaucoup plus grand.

L'émergence rapide de bactéries résistantes met en danger l'efficacité des antibiotiquesi et augmente seulement l'urgence des meilleures pratiques de désinfection des mains et des surfaces. On estime qu'il y a plus de 1,4 million de cas d'infections acquises dans les hôpitaux (HAI) à un moment donné, bien que ce chiffre soit probablement beaucoup plus élevé dans la réalitéii. Selon le ‘European Centre for Disease Prevention and Control’ (ECDC), les infections causées par des bactéries résistantes aux antimicrobiens entraînent environ 25.000 décès dans l'UE chaque année. Heureusement, des initiatives nationales comme "AKTION Saubere Hände" (la campagne "Mains Propres") , des lignes directrices mondiales comme les "5 Moments pour l'hygiène des mains" de l'OMS et la Division de désinfection de HARTMANN se sont engagées à améliorer les pratiques et la conformité de l'hygiène des mains.

Lorsque la science satisfait à la conformité.

Healthcare Professional checking hand hygiene compliance with HARTMANN evolution app

"La recherche nous a indiqué où il y avait de la place pour de l'amélioration. Nous savions qu'une approche multimodale, telle que recommandée par l'OMS, était la meilleure, a déclaré Gian Carlo" . "Mais, nous voulions garder l'approche simple et sur mesure".

L'approche multimodale de HARTMANN en matière d'hygiène hospitalière a été mise à l'essai en 2013 en Espagne. On l'avait appelé IMPULSA. Selon Gian Carlo, le programme s'est concentré sur le placement d'équipement, ainsi que sur des formations sur la façon et le moment de se désinfecter les mains.

"Nous voulions également avoir des évaluations de pratiques cliniques commodes", a déclaré Gian Carlo. "De cette façon, les professionnels pourraient mesurer leurs propres progrès en matière de conformité. Et maintenant, nous avons une application de santé en ligne pour cela" .

Dr. Gian Carlo Sciuchetti, managing director of BODE Chemie GmbH
Dr. Gian Carlo Sciuchetti

Lorsqu'il est traduit, le terme espagnol "impulsar" signifie avec précision "pousser" ou "aller de l'avant" . Et c'est exactement ce qui est arrivé.

À ce jour, le programme a été piloté dans plus de 150 autres hôpitaux en Espagne.
De plus, plus de 9.000 professionnels de la santé ont reçu une formation sur l'hygiène des mains, ainsi que 24 groupes de professionnels de la santé et de gestionnaires. Maintenant, à travers le pays, plus de 100 infirmières aident à constituer les équipes de conformité dans les hôpitaux. Et aujourd'hui, le concept est connu sous le nom The Evolution Concept. Lancé en 2016, il est actuellement mis en place dans des hôpitaux en Allemagne et dans d'autres villes européennes.

"Nous réalisons les défis auxquels les professionnels de la santé font face tous les jours en essayant d'améliorer les taux de conformité, donc notre objectif principal est de les soutenir" , a déclaré Gian Carlo. "Ils sont la clé de la conformité et ils ont le pouvoir d'influer sur tout l'écosystème d’un l'hôpital. Notre mission est simple. Les aider à aller plus loin". 

 i Vendola, C. Lee, (April 2015). ‘The Antibiotic Resistance Crisis. Part 1: Causes and Threats.’ US National Library of Medicine National Institutes of Health (NCBI). Retrieved from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4378521/

ii The World Health Organization (WHO). ‘Evidence for Hand Hygiene Guidelines.’ WHO. Retrieved from: http://www.who.int/gpsc/tools/faqs/evidence_hand_hygiene/en/