bg-country-switch
DermaPlast®
ACTIVE

Vous ressentez une douleur après l’exercice - avez-vous forcé ou vous êtes-vous blessé(e) ?

Douleur musculaire, enflure, irritation : les athlètes doivent prendre au sérieux les signaux d’alarme émis par leur corps, ne pas oublier de faire des pauses et adapter leurs exercices en conséquence.

C’est le pire cauchemar de tout athlète : une faute, une chute ou un faux mouvement et quelque chose claque. Il est clair que quelque chose a mal tourné. Il faut alors consulter un médecin sans tarder ! Mais il arrive que la douleur s’intensifie lentement par la suite. Ou parfois, tout va bien pendant l’entraînement ou pendant la compétition, mais ensuite le genou ou la cheville commence à enfler et devient douloureux.

Surmenage suite à un entraînement forcé ou à un entraînement incorrect
L’apparition d’une douleur ou d’une enflure dans les 48 heures suivant l’entraînement peut indiquer un surmenage. Si l’enflure persiste pendant plus d’un ou deux jours, vous devriez faire une pause - au moins jusqu’à ce que les symptômes commencent à s’améliorer. Il est utile d’appliquer de la glace sur la zone affectée. Essayez d’identifier la cause première du surmenage : avez-vous forcé ou avez-vous manqué d’attention lors d’un exercice particulier ?

La présence d’une douleur indique toujours que quelque chose ne va pas. N’ignorez pas la douleur que vous ressentez et ne vous dites pas qu’un athlète digne de ce nom doit serrer les dents et endurer la douleur ; votre santé passe avant tout. Alors, écoutez votre corps et adaptez votre entraînement en conséquence. N’oubliez pas non plus que la douleur n’est pas le seul symptôme indiquant que vous avez forcé : la fatigue et l’irritabilité peuvent aussi en être des signes. Le sport proprement dit est juste la stimulation - l’effet réel se produit pendant les jours séparant les séances d’entraînement. En d’autres termes, les pauses sont aussi importantes que les entraînements.

Demandez conseil à votre entraîneur ou à votre médecin
Si vous n’êtes pas certain(e) d’avoir commis une erreur ou simplement d’en avoir trop fait, demandez conseil à un spécialiste. Un entraîneur expérimenté peut rapidement évaluer ce qui a mal tourné et vous donner des conseils pour l’éviter à l’avenir. Même les personnes qui pratiquent du sport depuis longtemps sont susceptibles de commettre des erreurs techniques.

Vous devez toujours consulter un médecin si vos symptômes ne disparaissent pas en quelques jours. Après tout, continuer à vous entraîner avec un ligament déchiré ou une foulure qui n’a pas complètement guéri peut causer des dommages durables. Dans le pire des cas, il est possible que la personne affectée ne puisse plus jamais faire de sport sans ressentir une douleur.