white background
At the HART

Le flair pour ce qui soigne

Les produits de soins du corps et les cosmétiques de la marque Kneipp sont bien plus que de simples gels douche, bains moussants ou crèmes pour le visage. Voici l'homme qui a embelli le quotidien de nombreuses personnes grâce à des fragrances spéciales et à l'aromathérapie.

Dr. Rainer Wohlfart
Dr. Rainer Wohlfart

La perception olfactive (également appelée l'odorat) a toujours fasciné le Dr Rainer Wohlfart. Pendant son doctorat, il écrivait déjà sur les effets apaisants du houblon. « Quand on entend le titre, cela peut prêter à rire. Mais il s'agit de la fragrance du houblon et de son effet sur le corps humain. C'était quelque chose de totalement nouveau à l'époque », se souvient Rainer Wohlfart. Son intérêt académique s'est transformé en passion professionnelle. Fin 2017, il a pris sa retraite après 31 ans à la tête du département Recherche, développement et autorisations réglementaires chez Kneipp GmbH. Bien qu'il ne vienne plus tous les jours à Würzburg, Rainer Wohlfart a laissé une marque indélébile et sa présence reste palpable au sein de l'entreprise.

C'est en 1986 qu'il postula pour un poste chez Kneipp, fraîchement diplômé de l'université, sur recommandation de son directeur de thèse. Le patron à l'époque était le pharmacien sénateur Luitpold Leusser, qui dirigeait l'entreprise dans sa troisième génération. Les activités étaient florissantes. Quelques années plus tôt, les canaux de vente avaient été étendus aux drogueries et aux épiceries. De nombreux consommateurs ne juraient que par les produits Kneipp, qu'il s'agisse des sels de bain, des compléments alimentaires ou des jus végétaux.

Les propriétés thérapeutiques de la phytothérapie

Luitpold Leusser avait déjà près de 70 ans, et n'avait pas de successeur. Cela n'inquiétait cependant pas Rainer Wohlfart. « Déjà à l'époque, Kneipp était une marque solide, synonyme de qualité », se rappelle-t-il. Lorsque Luitpold Leusser lui proposa de travailler au sein du département Recherche et développement de son entreprise, il sauta sur l'occasion et accepta. Les deux hommes entretinrent dès ce moment une relation professionnelle étroite marquée par une grande confiance. « M. Leusser n'était pas toujours facile, mais il avait un grand cœur », sourit le chercheur en pensant à son ancien Directeur général.

Rainer Wohlfart était désormais dans son élément. Il se plongeait dans les fragrances, testait les huiles essentielles et s'entretenait avec des parfumeurs. « Dans le cadre de mes recherches, j'ai également établi de belles amitiés solides avec plusieurs collègues », se réjouit Rainer Wohlfart. Le parfumeur Dr Heinz-Peter Münzing en particulier travailla avec lui pendant plusieurs années. « Il fut un véritable mentor, surtout dans le domaine des huiles essentielles. » Le Dr Münzing (âgé de plus de 80 ans) était également présent à la fête de départ à la retraite du Dr Wohlfart en décembre 2017.

Le Dr Wohlfart a travaillé de façon intensive sur la phytothérapie, soit l'utilisation de préparations à base de plantes dans la prévention et le traitement de maladies. « La nature nous a généreusement donné tout ce dont nous avons besoin pour rester en bonne santé », c'est là l'une des principales idées du fondateur éponyme de l'entreprise, le prêtre et naturopathe Sebastian Kneipp (1821-1897). Une opinion totalement partagée par Rainer Wohlfart.

Le meilleur de la science, le meilleur de la nature

Sebastian Kneipp
Sebastian Kneipp

Les premiers produits lancés par le Dr Wohlfart furent des capsules d'huile de poisson de la mer de Norvège. C'était quelque chose de totalement inédit à l'époque : les acides gras oméga-3 présents dans les capsules sont depuis devenus des compléments standard dans de nombreux aliments. D'innombrables autres produits suivirent, et tous ceux qui quittaient les usines de production devaient répondre à une double exigence : être bien tolérés et être réellement efficaces. « Certains produits sur le marché ne tiennent pas leurs promesses », explique M. Wohlfart. Kneipp reste fidèle à son principe : « le meilleur de la science, le meilleur de la nature ». Sebastian Kneipp lui-même a toujours voulu que ses produits se fondent sur la science, mais soient également en harmonie avec la nature. Et rien n'a changé à cet égard. L'entreprise mène régulièrement des études, dont certaines en collaboration avec l'institut de recherche Psyrecon à Wuppertal, un institut indépendant pour la psychophysiologie appliquée, afin de vérifier les effets surprenants de combinaisons spécifiques de parfums.

PAUL HARTMANN AG entre en scène

En 1996, lorsque Luitpold Leusser s'éteignit au mois d'octobre, son épouse Mareille et trois autres membres de sa famille reprirent la direction des usines Kneipp (aujourd'hui Kneipp GmbH). Au fil des ans, l'entreprise s'internationalisa et des entreprises nationales virent le jour en Suisse, en Autriche, aux Pays-Bas, en France, au Japon et aux États-Unis. En Allemagne, les usines évoluèrent pour s'adapter aux standards de production modernes. En avril 2008, Kneipp devint une filiale détenue à 100 % par PAUL HARTMANN AG. La gamme de produits s'est étendue de manière systématique au cours des dernières années. En plus des médicaments à base de plantes, des compléments alimentaires et des produits de bain et de douche, la gamme comprend désormais des gammes de soins pour le corps et le visage ainsi que des parfums d'ambiance.

Le scepticisme avant le succès : l'aromathérapie sous forme de bain moussant

Close shot of a Kneipp product being dispensed on a glass.

La gamme de bains moussants d'aromathérapie, lancée en 2010, a connu un franc succès. « Aujourd'hui, je peux avouer que je n'étais pas très favorable à l'idée initiale des bains moussants. Mais, depuis lors, j'ai changé d'avis », sourit Rainer Wohlfart. Son équipe a travaillé d'arrache-pied sur les différentes fragrances. Le résultat se décline en plus de 20 produits différents, avec des noms choisis tels que « Bonne humeur ». Les noms évoquant les émotions sont également utilisés dans d'autres catégories de produits. La mousse lavante d'aromathérapie « Joie de vivre », l'un des best-sellers de Kneipp, comprend un complexe d'aromathérapie breveté contenant de l'huile essentielle de verveine exotique, dont l'effet sur l'humeur a été démontré.

Innovant jusqu'au bout

Jusqu'à son dernier jour de travail, Rainer Wohlfart n'a jamais cessé d'innover. Le sujet du pH des peaux matures est et a toujours été important. Son équipe a pu démontrer dans le cadre d'études que l'utilisation de produits pour la peau avec un pH de 4 diminuait l'augmentation du pH de la peau souvent liée à l'âge pour la stabiliser à des niveaux normaux. Cela permet aux mécanismes naturels de protection de la peau d'être réactivés pour agir contre les problèmes courants des peaux matures.

Wohlfart a reçu le prix BSB en 2017 en reconnaissance de sa carrière. Il en est fier, mais il ajoute : « Mes réussites n'ont été possibles que grâce à l'aide des nombreux employés qui ont travaillé avec moi sur les produits. »

Même à la retraite, sa passion professionnelle pour les fragrances, l'aromathérapie et les huiles essentielles ne s'est pas estompée. « Je travaille encore, mais pas autant qu'avant », explique Rainer Wohlfart. Récemment, il a fondé une autre entreprise, bien entendu active dans le domaine des effets des fragrances. Il prévoit également de voyager, de préférence six semaines à la fois, et certainement pas dans des formules tout compris. Tout d'abord, il compte traverser les Alpes, puis partir en expédition à Madagascar. Il en est tout à fait capable. Le Dr Wohlfart a toujours suivi son flair... et pas seulement pour les fragrances.