white background

Leadership: une longue route vers l’héritage

Au COEUR de qui nous sommes, se trouvent un fils indépendant et une infirmière entrepreneuriale. Ensemble, ils symbolisent la manière dont nous abordons la gestion des soins de plaies, le partenariat et le développement de solutions durables pour améliorer les soins aux patients.

Veronika Gerber
Veronika Gerber

On dit que c’est le sommet de la solitude. Mais pour les leaders de l'industrie, les innovateurs et les pionniers, il se peut même qu'on se sente encore plus seul au bas de l’échelle.
Veronika Gerber, CEO de l‘Initiative Chronische Wunde e.V. (ICW) est bien placée pour le savoir.
Veronika, une infirmière pédiatrique certifiée, a suivi sa formation officielle à la clinique universitaire de Düsseldorf en 1976 et a fait une découverte surprenante en tant que jeune professionnelle de la santé.

“J'ai travaillé dans de nombreux hôpitaux en Allemagne lorsque je me suis lancée, et j’ai très vite remarqué qu'il n'existait rien au sujet des plaies “chroniques», explique Veronika. “À la fin des années 1980 il y avait sur le marché ce que j'appellerais, les premiers produits “innovants” pour plaies. Mais à l'époque, je devais trouver les instructions moi-même, me les approprier, puis les enseigner à mes stagiaires."

Mais après une dizaine d’années, ayant acquis de l'expérience dans différents hôpitaux, Veronika s'était faite un nom.

“Dans les années 1990, je suis allée dans le nord de l'Allemagne. Là, ils n'avaient aucune connaissance des utilisations appropriées, éventuelles, des produits de soins de plaies modernes. J’ai dû tout redémarrer de zéro ... à nouveau.”

En tant que directrice des soins infirmiers à Aurich, Veronika a supervisé tous les produits pour l'ensemble de la clinique. C'est alors qu’elle a commencé à construire son propre héritage.

"En gros, j'ai dû développer ma propre approche des soins de plaies, explique-t ‘-elle. "J’ai rendu visite à chaque patient, ensuite j’ai enseigné au personnel sur place la façon d’utiliser le produit. Il a fallu environ huit autres années pour qu’une procédure de soins des plaies similaire soit instaurée dans tout l'hôpital ".

Nurse holding hand of patient

Aujourd’hui, près de deux décennies plus tard, Veronika est présidente de l’ICW. L’ICW est une société allemande de guérison des plaies comprenant plus de 4.000 membres et 40 groupes de travail régionaux dans tous les Länder allemands. L’ICW regroupe 150 prestataires de formations.

Son objectif est de promouvoir la cicatrisation moderne grâce au partage des connaissances, l'interprofessionnalisme et le partenariat.
Un partenariat au sein duquel la division des soins de plaies de HARTMANN est actif en soutenant la formation et le développement d'experts en plaies à l’échelle internationale Par exemple l'échange entre les professionnels des soins des plaies chinois et allemands ont des échanges.

HARTMANN Wound Management favorise maintenant l’échange et l’éducation des professionnels de la santé via LINK® - le réseau de développement professionnel officiel de la division avec plusieurs dizaines de milliers d’experts en soins de santé dans 93 pays.

Un héritage commence

Tout comme Veronika, Paul Hartmann Sr. avait la volonté d'essayer quelque chose de nouveau. Il avait parié sur de nouvelles idées et une approche de l'innovation qui n'avaient pas encore été testées. Paul Hartmann Sr. serait fier. Lui aussi, a suivi sa propre voie.

La passion de Paul Hartmann Sr. pour les découvertes a alimenté la décision de défier les souhaits de son père de continuer la filature de coton familiale, établie en 1818.

Il a fait équipe avec le professeur Victor von Bruns. Von Bruns a découvert une méthode qui pouvait éliminer la graisse du coton et permettre aux matériaux d'absorber des volumes de liquide nettement plus élevés. Ses découvertes ont permisà HARTMANN, en 1873, d’effectuer ses premiers pas dans la production industrielle de pansements de coton.

Paul Hartmann
Paul Hartmann
Victor von Bruns & Sir Joseph Lister
Victor von Bruns & Sir Joseph Lister

Un an plus tard, il s'est associé avec le chirurgien britannique, Sir Joseph Lister. Lister voulait trouver une solution pour empêcher les plaies d'être infectées par des micro-organismes aériens dangereux. Et tandis que l'ingéniosité de Lister était rejetée dans son propre pays, Hartmann a reconnu son inventivité. La découverte de Lister selon laquelle l'acide carbolique était une méthode désinfectante efficace a permis d’établir les bases de la division de la gestion des plaies de HARTMANN. Le premier pansement antiseptique était né.

"C'est ce que nous appelons avoir le partenariat dans notre ADN", déclare Peter Schuck, vice-président des ventes mondiales et du marketing pour HARTMANN Wound Management. "Hartmann, Lister et von Bruns racontent notre histoire. Un héritage né d'une hardiesse et d’une volonté d'aller au-delà d'un produit, et d’unir leurs forces avec les esprits adéquats pour trouver les bonnes solutions. "

Héritage durable. Solutions simples

Peter Schuck
Peter Schuck

”On estime à 18 millions le nombre de patients dans le monde souffrant de plaies chroniques", explique Peter. “La diminution du personnel hospitalier et la réduction des budgets accroissent la pression, alors que l’on s’attend à ce que les médecins et les infirmières d'aujourd'hui traitent les plaies plus rapidement, mieux et à faible coût.”

Selon Peter, la gestion des plaies nécessite des systèmes de soins de santé pour stocker une variété de produits, ce qui entraîne une charge importante en termes de formation et de coût. En outre, la hausse des taux d'affections chroniques et le vieillissement de la population ne font que s'ajouter aux demandes croissantes des soins des plaies.

Plutôt que d'être attiré par n’importe quelle nouvelle technologie disponible dans l'industrie en 2013, HARTMANN a priorisé. L’entreprise a concentré son énergie sur le développement de seulement deux pansements : HydroClean plus et HydroTac. Combinés, ces deux produits traitent la plupart des plaies chroniques. Ils peuvent être utilisés par des spécialistes, des généralistes ou des assistants et réduire les coûts en raison de la réduction du temps disponible et et de la fréquence des changements de pansements.

"Plus de 100 ans plus tard, notre objectif est vraiment simple: permettre la progression de la guérison complète des plaies que nos patients méritent", dit Peter. "Les cotes d'approbation pour la gamme nous indiquent que nous sommes sur la bonne voie."