white background
At the HART

Le "pit crew" du bloc opératoire

Comme lors d’une course de Formule 1, la chirurgie et la prévention du risque sont un sport d’équipe.

Les trois règles d'une belle victoire

For race car drivers, it’s the “pit stop.” For an operating room (OR) team it’s the “change over”

Pour les pilotes de voitures de course, on l'appelle le “pit stop”. Pour une équipe de bloc opératoire, ou de chirurgiens, cela s’appelle le “change over“. Ces moments cruciaux dans le timing sont construits, fabriqués et chorégraphiés pour préparer leurs acteurs à réussir.

Les autorités, pour les courses de voitures aux États-Unis, affirment que c'est le “pit crew” qui peut déterminer si un pilote gagnera une course ou non.
Du monteur de pneus jusqu’au mécanicien qui manipule le cric, c'est la combinaison impressionnante de vitesse, de compétence et de précision qui permet de gagner.

Il en va de même pour le monde de la chirurgie et de la prévention des risques. Pour un chirurgien, une opération sûre et réussie est le résultat d'une équipe talentueuse, de bons outils et d’un bon timing.

Du sur mesure pour les pistes les plus difficiles

Studies show that the c-section rate in Europe stands at more than 25 percent

Des études montrent qu’en Europe le taux de césariennes dépasse les 25%.
Un nombre légèrement supérieur au taux recommandé par l'OMS entre 10 -15%.

La procédure, pourtant ordinaire, peut être très stressante pour la mère, l'enfant et le chirurgien.
"En cas de césarienne en urgence, la mère et le bébé sont en danger », déclare Cathrin Dettling, Brand Manager Combiset® chez HARTMANN.

"Cela peut aussi être très émotionnel pour le chirurgien et l'équipe du bloc opératoire. Leur priorité numéro un est la patiente et l'enfant mais le protocole, comme la préparation des outils chirurgicaux nécessaires accroît la pression."

Selon Cathrin, les différents défis du système des soins de santé s’ajoutent à la gravité de la situation.

"J'ai parlé à des chirurgiens qui manquent de soutien dans les blocs opératoires en raison de ressources limitées ou de nouveaux collègues qui ne sont pas encore entièrement formés à la procédure standard", explique Cathrin.

"Il peut même y avoir une barrière linguistique au sein du personnel.
Les contraintes budgétaires, la conformité à la réglementation et le manque de ressources limitent le temps pour se concentrer sur ce qui est le plus important: le patient. Le bloc opératoire est le microcosme de ce qui se passe dans l'ensemble du système et pourtant, la responsabilité la plus élevée de l'équipe du bloc opératoire est le rétablissement du patient ".

It takes more than 80 single-use components to perform a c-section

Avec l’heure qui tourne durant l'anesthésie du patient et les émotions qui entrent en jeu, c’est le temps qui reste le facteur le plus critique au sein du bloc opératoire … avant, pendant et après une procédure.

Les experts médicaux de HARTMANN ont constaté qu'il fallait plus de 80 composants à usage unique pour effectuer une césarienne qui, s’ils ne font pas partie d'un set chirurgical personnalisé, doivent être sélectionnés individuellement à différents emplacements de stockage. La conséquence est la perte d’une moyenne de 23 minutes au bloc opératoire. C’est du temps qui pourrait être utilisé pour la procédure suivante. Ce temps compté devient un critère essentiel pour définir une chirurgie "réussie". Mais surtout, en cas d’urgence, c'est le temps qui peut faire la différence pour la vie de la mère et du bébé.

"Les chirurgiens sont déjà soumis à une pression extrême", dit Claudia Esswein, directrice du marketing CombiSet®. "Ils ne veulent pas perdre de temps à parler de produits. Ils ont besoin de solutions optimisées".

Equipe 23: Entraînés par des experts. Pour des experts.

Healthcare professionals can save an average of 23 minutes per surgical procedure through the use of CombiSet®

Une seconde virgule nonante deux (1,92). C’est le "Pit stop" le plus rapide en course de Formule 1 réalisé en 2016. C’est le Team Williams qui a réussi cet exploit. Ils ont ainsi gagné le prix "Fastest Pit Stop Award", et l’ont renouvelé au Grand Prix Européen à Bakou.

"Nous mesurons combien de temps un homme met pour dévisser la roue avec le pistolet, combien de temps il faut pour enlever l'ancienne roue et en remettre une nouvelle, puis combien de temps cela met pour à nouveau la revisser. Combien de temps il faut pour que le cric tombe. Il n’y a pas de secret. Il n'y a nulle part où se cacher . Tout comme pour le conducteur de la voiture, tous les aspects du "Pit stop" sont mesurés. "

Ce sont les mots du directeur sportif de l’équipe Williams, lors d'une interview en 2016.

“Tout comme n'importe quel “Pit crew” gagnant, notre devoir consiste à connaître chaque moment et chaque mouvement”, explique Claudia. “Via notre service de consultance, nous travaillons de connivence avec les chirurgiens; côte-à-côte pendant les procédures, pour comprendre les obstacles, comment ils préparent l’intervention, quels sont les composants dont ils ont besoin en pré et post-opératoire. Nous travaillons à la création d'un set de bloc-opératoire personnalisé qui les aide à réaliser une chirurgie parfaite."

Depuis le développement des sets chirurgicaux personnalisés de HARTMANN en 1997, la Division HARTMANN du Risk Prevention a aidé des milliers de chirurgiens à travers l'Europe à réaliser plus de six millions de chirurgies sécurisées par an. Aujourd'hui, à travers l'Europe, les chirurgiens peuvent choisir parmi plus de 3.500 composants actifs, emballés dans l'ordre dans lequel chaque élément sera utilisé pour leur procédure unique.

Claudia Esswein, Director of marketing for CombiSet®

Suite à une consultation interne, HARTMANN a constaté que les professionnels de la santé peuvent économiser, en moyenne, 23 minutes par intervention chirurgicale, grâce au CombiSet®.

Mais pour HARTMANN, 23 est plus qu'un simple nombre.

"Vingt-trois minutes c’est bien plus que juste une simple réduction de temps et qu’une augmentation anonyme de la productivité", a déclaré Claudia. "Pour nous, ce sont 23 minutes de plus pour le contrôle d’un patient par les chirurgiens, ou pour qu'ils prennent leurs propres moments, en dehors du bloc opératoire".